Chemin Harrison Barker en Val de Dronne

5 jours sur le chemin de Harrison Barker sur le Val de Dronne

[ Page en cours d’actualisation ] 

Nous démarrons un périple de 5 jours depuis Aubeterre-sur-Dronne par une belle matinée de printemps. Arrivés depuis la veille en bus depuis Angoulême, nous avons pris le temps de visiter le village avant de partir.
Comme Harrison Barker, journaliste anglais qui explore la région à pied et en canoë entre 1892 et 1893, nous sillonnons les ruelles d’Aubeterre-sur-Dronne.
Harrison Barker était accompagné d’un ancien meunier qui le guidait. Ce dernier lui a fait visiter l’église romane et surtout, l’église monolithe dont la nécropole le fascine, « ici l’obscurité de la mort était comme l’obscurité de la nuit ».

Jour 1

L’itinéraire démarre du château, qui a eu également la visite de Harrison Barker il y a un peu plus d’une centaine d’années.

Par les chemins, nous faisons connaissance avec le Val de Dronne, et nous arrivons à la rivière au moulin de Poltrot où se trouve une guinguette et des passerelles permettant de passer sur la rive gauche en Dordogne.

Le chemin part ensuite à l’assaut des collines et des forêts, passant près de manoirs et châteaux avant d’arriver à Chassaignes, petit village ancienne possession de l’ordre de hospitaliers, et première étape de notre périple.

Jour 2

Aujourd’hui, nous ne sommes pas très pressés, l’étape étant relativement courte.

Cela va nous permettre de prendre le temps de visiter l’église romane de Bourg du Bost, qui est éclairée et sonorisée et dans laquelle se trouvent d’intéressantes peintures.

La pause à Epeluche sur la halte nautique près de la guinguette pour pique-niquer se prolongera par une petite sieste.

A Faye, un petit détour de quelques mètres permet de jeter un œil à une modeste église romane au portail sculpté d’un christ en gloire. Enfin, nous arrivons par les hauteurs sur Riberac, petite ville ayant vu naitre Arnaud Daniel, l’un des plus grands troubadours médiévaux.

Jour 3

Après un passage à la collégiale de Ribérac, toujours sur les pas de Harrison Barker « Quel contraste entre le grave silence, qui régnait dans le temple, et le chant des cigales, ivres de lumière au sommet des arbres voisins », nous repartons sur des chemins qui grimpent sur les coteaux cultivés encadrant la rivière.

Nous arrivons à St Meard dont l’église conserve de nombreuses peintures du XVème siècle, et quittons la rivière à la minoterie de la Pauze, pour prendre le « chemin du Loup » qui amène sur les hauteurs.

A Saint Victor, le passage sur un chemin de crête au milieu de pelouses sèches offre un point de vue magnifique sur la vallée.

Il y a plus de 100 ans, Harrison Barker arrivait ici sous un orage dantesque : « Il y avait quelque chose d’excitant et de grandiose dans cette tempête qui faisait rage au sommet de la colline… »
Enfin, nous arrivons à Montagrier, joli petit village surplombant la rivière.

Jour 4

Réveil et passage à « la Terrasse » lieu ainsi nommé par les habitants de Montagrier, qui offre un très beau point de vue sur la vallée.

Après un passage le long de l’ancien rempart, nous retrouvons les beaux chemins dans les vallons, et nous arrivons rapidement à Grand Brassac, dont l’église romane fortifiée domine le village de son austère stature.

Harrison Barker la qualifie de véritable « forteresse médiévale ». Sa file de coupoles est valorisée à l’intérieur par un jeu de son et lumière.

Nous traversons ensuite de jolis hameaux à l’architecture traditionnelle, avant de croiser une zone humide.

A St Just, une austère église romane domine le ruisseau du Buffebale. Le chemin traverse une zone agricole puis retrouve les bois.

Nous arrivons finalement à Paussac, petit village de causse, entouré de carrières, de falaises et de pierres levées.

Jour 5

Déjà le dernier jour de notre voyage… et sur cette étape, il y a des bosses ! nous traversons de beaux hameaux et les passages en forêt alternent avec les points de vue et les terres agricoles.

Un agréable chemin mène au village de Saint Julien de Bourdeilles qui a fusionné depuis 2016 avec Brantôme. Il est possible ici de rejoindre le village de Bourdeilles et son château par les chemins. Avant d’arriver à Brantôme, nous apercevons une église romane. Elle fut l’église paroissiale du village de Saint Pardoux de Feix jusqu’à la Révolution. Elle est depuis un lieu d’habitation privé.
Harrison Barker dit de son arrivée à Brantôme : « Le plaisir grandit à mesure que vous descendez, et, quant à la fin, vous atteignez la petite ville, vous êtes tout à fait enchanté de la grâce, de l’élégance, et du charme poétique et romantique du décor ». Effectivement nous prenons le temps de visiter ce village étonnant du Périgord, pris entre deux bras de la Dronne.

Mais il est temps pour nous de laisser Harrison Barker sur les bords de la Dronne, où il poursuit ses aventures…en canoë. C’est le bus qui amène les périgourdins à la gare TGV de Angoulême qui nous permet de revenir au point de départ de ce voyage à pied dont, à notre tour, nous faisons ici le récit.

A

Aubeterre-sur-Dronne

Aubeterre-sur-Dronne, France

En savoir plus
B

La Dronne

La Dronne, France

En savoir plus